Les locataires canadiens sont susceptibles de devoir payer des coûts élevés de réparation ou de remplacement pour leurs biens personnels

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Divers

Source: TD Assurance

Les locataires canadiens sont susceptibles de devoir payer des coûts élevés de réparation ou de remplacement pour leurs biens personnels

Quatre locataires sur dix au Canada n'ont pas d'assurance locataire

Selon un sondage, près de la moitié des locataires canadiens déclarent vouloir protéger en priorité leurs appareils électroniques (téléphones, appareils photo, téléviseurs et ordinateurs portables)

TORONTO, le 11 janv. 2022 /CNW/ - Les locataires canadiens conçoivent souvent l'assurance habitation comme une protection contre des dommages ou la perte touchant de gros éléments, notamment la tuyauterie, les appareils électroménagers et la structure physique d'une maison ou d'un immeuble. En outre, ils peuvent supposer à tort que l'assurance de leur propriétaire protégera leurs biens personnels les plus précieux contre les risques plus courants, comme le vol, le feu ou les dommages causés par l'eau. D'après un récent sondage sur l'assurance locataire de 2021 réalisé par TD Assurance* (« le sondage »)**, près de la moitié des locataires canadiens (41 %) ne détiennent pas d'assurance locataire. De plus, 43 % des répondants au sondage ont cité les appareils électroniques personnels, y compris les téléphones cellulaires, les appareils photo, les téléviseurs et les ordinateurs portables, comme les biens les plus précieux qu'ils voudraient protéger.

« L'assurance habitation n'est pas réservée aux propriétaires. C'est une façon judicieuse pour les locataires de protéger leurs biens de valeur et d'aider à couvrir les coûts de remplacement ou de réparation possiblement élevés en cas de perte accidentelle ou inattendue, déclare Craig Richardson, vice-président, Services d'indemnisation, TD Assurance. Si vous êtes locataire, la police d'assurance de votre propriétaire ne couvrira pas vos biens personnels, comme les meubles, les bijoux ou les appareils technologiques onéreux, y compris le récent ordinateur portable ou le nouveau cellulaire que vous venez peut-être de recevoir en cadeau pendant les fêtes. Une nouvelle année est synonyme de nouveau départ et constitue une occasion de revoir vos besoins en assurance et de déterminer la meilleure protection en fonction de ces besoins ».

Bien que l'assurance locataire ne soit pas obligatoire, de nombreux propriétaires l'imposent dans leur entente de location. En fait, 49 % des répondants au sondage affirment que leur propriétaire exige qu'ils détiennent une assurance locataire, et ce, pour une bonne raison. Sans cette assurance, les locataires pourraient être responsables des dommages causés à l'unité de location et peuvent s'exposer à des coûts de réparation élevés, en plus des coûts de remplacement des biens personnels.

Plus de la moitié (51 %) des répondants au sondage ont déclaré qu'ils auraient du mal à remplacer leurs biens sans assurance. Seulement deux personnes sur dix ont déclaré qu'elles pourraient remplacer la totalité ou la plupart de leurs biens personnels sans l'aide d'une police d'assurance locataire.

« La protection des biens personnels, dont la réparation ou le remplacement peut souvent entraîner des coûts importants, constitue un choix éclairé pour les propriétaires et les locataires. Alors que nous continuons à avancer dans cette pandémie, les appareils électroniques personnels comme les cellulaires et les ordinateurs portables sont devenus indispensables pour rester en contact avec les amis, la famille et le lieu de travail, et font partie de nos biens les plus précieux », affirme Craig Richardson.

Les cinq biens les plus précieux que les Canadiens veulent protéger sont :

  1. Appareils électroniques ‒ 43 %
  2. Meubles ‒ 22 %
  3. Bijoux ‒ 8 %
  4. Vêtements ‒ 5 %
  5. Équipements récréatifs ‒ 2 %

Voici quelques termes fréquemment utilisés dans le domaine de l'assurance locataire qu'il convient également de connaître :

L'assurance tous risques couvre vos biens contre les sinistres causés par un large éventail de risques, à l'exception de certaines exclusions mentionnées explicitement dans la police.

L'assurance responsabilité civile vous protège si une personne subit de manière non intentionnelle des blessures alors qu'elle se trouve à votre domicile ou si vous endommagez le bien d'autrui et que vous devez payer les dommages.

Le coût de remplacement signifie qu'en cas de sinistre couvert, les biens qui ne peuvent pas être réparés peuvent être remplacés par de nouveaux biens de nature et qualité semblables, sans aucune franchise pour la dépréciation.

La protection pour les frais supplémentaires de subsistance vous aidera à payer les dépenses supplémentaires raisonnables et nécessaires (comme les frais d'hébergement dans un hôtel et les coûts en sus pour les repas) dans le cas où vous seriez obligé de quitter votre logement à la suite d'un sinistre couvert.

En plus de protéger les biens personnels contre les risques courants comme le vol, le feu et les dommages causés par l'eau, l'assurance locataire s'applique aux biens qui se trouvent dans votre logement et à l'extérieur de celui-ci de manière temporaire, y compris pendant les vacances.

0 Réponse à “Les locataires canadiens sont susceptibles de devoir payer des coûts élevés de réparation ou de remplacement pour leurs biens personnels”

Laisser un commentaire