L'inspection pré-achat en discussion pour devenir obligatoire

Publié le par Service des communications

Sujet(s): Réglementation

L'inspection pré-achat en discussion pour devenir obligatoire

Avec la hausse des prix de ventes et le nombre de propriétés mises en marché moins grande que le nombre d'acheteurs, les vendeurs se retrouvent avec plusieurs offres.

Selon le Registre foncier du Québec colligées par JLR, en 2020, la forte croissance des ventes immobilières s’est soldée par une hausse de 15% des hypothèques publiées pour atteindre 280 000 actes.*
Parmi ces dernières, 60% étaient reliées à l’acquisition d’une nouvelle propriété ;

Dans ce contexte, plusieurs acheteurs vont proposer qu'aucune inspection ne soit effectuée pour accélérer le processus.

La visite pré-inspection permet aux acheteurs de connaître l'état de leur acquisition, s'il y a de petits ou grands travaux à prévoir ou même des vices-cachés.
C'est une protection pour aider les acheteurs à prendre une décision éclairée.

Le ministre des Finances, Éric Girard, a annoncé fin avril vouloir modifier la loi pour rendre l’inspection obligatoire une fois que l’offre d’achat d’une propriété a été signée.

Ce débat qui entoure le fait de rendre obligatoire ou non l'inspection pré-achat met en avant le rôle primordial qu'un expert a en Cour.

Il faut choisir votre expert en fonction de ses compétences et son expertise, car peut-être qu'un jour vous aurez besoin de lui pour témoigner devant la Cour.

Pour toute question, n'hésitez pas à contacter notre service juridique.

  • https://www.lesaffaires.com/blogues/joanie-fontaine/parts-marche-hypothecaire-petits-joueurs-perdent-terrain/624482

0 Réponse à “L'inspection pré-achat en discussion pour devenir obligatoire”

Laisser un commentaire